L’empathie

4456957_Empathie

L’empathie est une notion désignant la compréhension des sentiments et des émotions d’un autre individu dans un sens plus général. Ce phénomène est souvent traduit par l’expression « se mettre dans un mode de compréhension » du sentiment d’autrui. Cette compréhension se produit par un décentrement de la personne. Dans l’étude des relations interpersonnelles, l’empathie est donc différente des notions de sympathie (se mettre à la place de l’autre), de compassion, d’altruisme.

Dans la relation d’aide, comme dans les relations au sein d’une équipe c’est une condition préalable pour favoriser un meilleur  accompagnement.

Plusieurs exemples de formulations empathiques peuvent être développés. Un individu dit « Je n’aurais pas dû faire cela…Je ne l’ai pas fait volontairement ». Le retour (effet miroir) au moyen de l’empathie : « Vous regrettez ce que vous avez fait et vous vous sentez coupable ». Bien que possédant une part non négligeable d’interprétation personnelle, les « retours empathiques » sont relativement « normés » exprimant un sentiment ou une émotion implicite. Ils tendent à témoigner à l’interlocuteur du centrage sur lui (la personne qui s’exprime) et restituent une dimension affective en utilisant la reformulation. Ces retours peuvent être utilisés par rapport à des sentiments positifs ou négatifs.

Autrement dit l’empathie, contrairement à la sympathie qui est spontanée est une pratique qui s’enseigne et qui s’apprend..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *